Organiser votre voyage en Sicile à la découverte de l’Etna

voyage en sicile

Encore quelques mois pour profiter de ses plages, posées entre mer et montagne, à l’ombre de l’Etna. Sans oublier le charme sauvage des îles Éoliennes au large de l’île, où se mêlent douceur de vivre, beauté rustique et sauvagerie des volcans. Prenez le cap sur une des plus belles îles de la Méditerranée.

Une île vestige du monde antique

Elle constitue, aussi et surtout, un brillant témoignage des civilisations d’hier. Grottes illustrant l’art pariétal, telle la cava dei Genovesi à Levanzo, sites phéniciens et puniques – Solunto, Marsala, Erice, temples et théâtres grecs de Sélinonte, Ségeste, Syracuse, Taormine : en Sicile, les orangers parlent de Vulcain, les figuiers d’Éole et les vagues d’Ulysse. Excusez du peu. Il faut dire que pour une visite en Sicile, vous êtes au bon endroit d’un monde antique. Les amateurs de vieilles pierres, d’histoire ancienne, de légendes divines, sont à leur affaire. Bien sûr, vous saluerez respectueusement l’Etna, le plus grand volcan d’Europe (plus de 3 200 m de hauteur). C’est une irrésistible attraction. Un petit train permet de faire le tour en trois bonnes heures, au milieu des vignes, des citronniers et des hêtres. Pour en savoir plus sur les voyages organisés sur l’Etna, cliquez sur etna3340.com/.

La Sicile se situe au croisement des mondes méditerranéens et orientaux

La Sicile est surtout connue pour son originalité et sa simplicité. Vous flânerez aussi dans Palerme entre églises baroques, palais arabes, cathédrales normandes. La marche à pied est de rigueur : la circulation est démente et la signalisation fantaisiste. La capitale possède de somptueux musées, comme la galerie régionale de Sicile ou le musée national d’Archéologie. Que voir en Sicile ? vous pouvez visiter l’orto botanico par exemple, ou le musée de la Marionnette, qui réunit des figurines de toutes les provenances. Et si on admire sans retenue, les mosaïques de la byzantine de la chapelle Palatine, dans les ruelles sombres de la vieille ville. En attendant le coucher du soleil, justement réputé, vous prendrez place à la terrasse d’un des nombreux cafés et sacrifierez, sous peine de crime lèse-majesté, au culte du « Campari-soda ».

Voyage pratique en mer tyrrhénienne

Pour les passionnés de voiles, d’histoire et de volcans, découvrez les iles éoliennes de la Sicile, qui sont la Lipari, la Panarea et la Stromboli. À Lipari, faites le tour de l’île, pour découvrir les grandes carrières exploitant la « pomice », la pierre ponce pour le polissage des verres spéciaux et le délavage des jeans ; et le château construit par les Espagnols au XVIe siècle sur les ruines de l’ancienne acropole grecque. Autres îles, le chemin qui conduit vers Stromboli dans le nord de l’archipel passe par Panarea. Elle jouit d’un calme très méditerranéen. On parcourt les ruelles de ses trois petits villages à pied ou en scooter entre les maisons blanches. En chemin, il faut voir les vestiges du village préhistorique du cap Milazzese, et se baigner sur la plage de Calcara dont les eaux bouillantes témoignent de l’activité volcanique toujours présente.